La méthode altérités est basée sur les mécanismes de l’apprentissage transformationnel.

Il s’agit du processus mental au travers duquel nous changeons nos façons de penser et d’agir pour les rendre mieux adaptées aux contextes et aux situations que nous rencontrons. Ce processus est souvent inconscient. Le plus souvent nous nous rendons compte seulement après coup qu’un changement s’est opéré. Plus il s’opère de façon consciente et volontaire, plus ce processus gagne en profondeur et en durabilité. Les modalités de ce processus sont aujourd’hui bien connues et ces connaissances permettent de créer des approches pédagogiques plus efficaces, plus rapidement.

Cette méthode de formation repose également sur une pédagogie adaptée aux besoins des apprenants. Les connaissances transmises sont sélectionnées de façon à être les plus utiles possibles en fonction de leur corps de métier et/ou du type de situations auxquelles ils sont confrontés.

Dans la méthode altérités, les apprenants sont accompagnés dans un double apprentissage : un apprentissage dit « horizontal », c’est-à-dire l’acquisition de nouvelles connaissances et de nouveaux outils pratiques et d’autre part, un apprentissage dit « vertical », c’est-à-dire une transformation consciente de leur façon de gérer la différence et d’agir en situation.

Les connaissances et les outils mobilisés dans la méthode altérités sont issus de disciplines scientifiques variées : anthropologie, histoire, sociologie, psychologie, psychosociologie, sciences de l’éducation, biologie, génétique et neurosciences.